baniere-ps1 

3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 06:59

Publié par Ronan Ronan - dans Multimédia
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 12:43


1-La-vie-sans-lui.jpg
Dire le temps qu'il fait et l'état de nos bronches est bien notre première tentation. Chaque matin à la fenêtre, on se désole ou l'on se réjouit et, devant la glace de la salle de bains, on tombe d'abord sur le bout de notre nez. Celui qui écrit n'échappe pas à d'aussi misérables préoccupations, alors faut-il noter en prenant le risque certain de n'intéresser personne : "J'ai de nouveau un peu mal à l'épaule droite " ?

La vie sans lui de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan - dans Citation
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 08:10


3-On-dirait-qu-il-va-neiger.jpg
Je suis allé chercher de l'eau tout au bout de l'allée principale, à l'opposé du coin où Stéphane dort. Ce carré de terre, choisi par mon père et moi il y a trente ans, est au bord de l'eau et d'un bois de sapins, un petit muret de pierres anciennes le sépare de la rue que nous prenions pour aller nous baigner et faire les fous avec nos copains autour des étangs splendides qui sont la gloire de Saint-Pardoux. Combien de fois l'avons-nous faite cette promenade d'amoureux qui nous conduisait irrésistiblement là, juste à l'angle du muret qui le protège aujourd'hui et que nous enjambions en chantant ?
La mort ne nous inquiètait pas, lui encore mois que moi. Quand on a dix-huit ans, la mort, c'est d'abord celle des autres.

On dirait qu'il va neiger de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan - dans Citation
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 17:09



Publié par Ronan Ronan - dans Multimédia
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 11:26


2-Des-lendemains-de-f-tes.jpg
Il a écrit : "Mon Amour" sur l'enveloppe. L'écriture est ferme, triomphante même. Puis il est monté à pas de loup déposer sa lettre sur mon paillasson. Je dormais, il était deux heures du matin dans la nuit du 19 au 20 décembre 1997, sa dernière trace écrite m'invite à le suivre aussi loin que possible. Il trouve les mots justes pour me dire son bonheur d'être en vie et son espoir dans notre amour. Il croit cette nuit-là que nous ne pleurerons plus que de joie. Cette lettre dans le tiroir de mon bureau, comment aurais-je pu imaginer qu'elle deviendrait testament ? Je n'ai pas la force de la relire. Je la connais par coeur, elle lui ressemble.

Des lendemains de fêtes de Pascal Sevran.

Publié par Ronan Ronan - dans Citation